Comment débuter en wingfoil ?

Comment débuter en wingfoil ?

24 mars 2020 Non Par Marine S

Le wing foil est entrain de s’imposer comme un véritable sport de glisse à part entière. Vu à ses débuts pour beaucoup d’entre nous comme un nouveau sport « gadget » qui viendrait simplement faire le jouet de plus dans nos boardbags (déjà imposants…), il s’avère en fait que ses possibilités sont infinies, et que oui le wingfoil remplace de plus en plus nos sessions de kitesurf, de windsurf et ce déjà depuis un bon moment. D’ailleurs toutes les principales marques de l’industrie s’y mettent à fond !! On peut d’ailleurs souligner que Duotone avec la wing ECHO 2020, F-one avec leur Swing et Naish avec sa Wing Surfer sont véritablement les premières à y avoir cru et à avoir innové et développé.

Je vais essayer dans ces prochaines lignes de vous faire part de mon expérience de wing foilers, pour débuter dans les meilleurs conditions tout en respectant certaines étapes indispensables pour évoluer rapidement !

Votre wing

Il faut savoir que 2 types d’ailes s’imposent sur le marché : avec Wishbone ou à poignées… Je vous dresse rapidement les marques et modèles qui selon moi se détachent :

Echo Duotone 2020 qui est à ce jour le seul concept qui comporte un wishbone. La marque Duotone a d’ailleurs un brevet la dessus. Cette wing à certes une orientation plus freeride, très performante dans le petit temps mais reste utilisable dans toutes les conditions (freestyle/vagues). Elle est dotée du système Draft Control Rope qui permet grâce à ce bout de tendre le profil de l’aile pour la rigidifier.

Unit Duotone 2020, son lancement est prévue sur juin mais ça sera la grosse nouveauté chez Duotone avec «enfin» une wing à poignées. Ça sera l’aile passe partout avec une prépondérance à la vague, sans fenêtre, ultra stable avec une grosse latte centrale ergonomique pour améliorer la position en navigation.

Starboard Freewing 2020 est aussi la grosse nouveauté de l’année. Développée avec la marque Airush elle sera la résultante d’un savoir faire sur le windsurf et sur le kitesurf pour un produit ultra aboutit !

Pour résumer, le wishbone va vous donner de la rigidité, du confort sur le placement de vos mains mais, c’est un peu plus lourd, un peu plus encombrant et donc un peu moins joueur… Du coup si vous avez une approche freeride/vitesse je pense que la Duotone Echo 2020 vous conviendra mieux, si au contraire votre approche est plus surf, downwind la Fone Swing 2020 sera alors parfaite ! A vous du coup déjà de bien définir votre programme…

F-one Swing 2020 qui est certainement à ce jour l’une des plus demandées et réussies. Légère avec une puissance progressive et à la demande c’est l’une des plus joueuses et confortables du marché. En surf, downwind elle sait se faire oublier et donc d’exploiter son foil à 100 %!

Ozone Wasp V1 2020 est l’une des mieux construites avec des finitions Ozone… Dotée d’un bord d’attaque avec un gros diamètre elle est donc super stable et rigide.

Sroka aile wing foil 2020, est l’un des meilleurs rapport qualité prix du marché ! La qualité contrairement à certain low cost est top, l’aile facile, légère, une super surprise sur l’eau et pour votre porte monnaie …

Quelle taille de wing ?

La tendance c’est d’augmenter les tailles de wing. On voit apparaître des 5, des 6 voir même des 7 m… tout dépend bien évidemment de votre gabarit et quelle plage de vent vous visez… mais n’oubliez pas plus c’est grand, plus c’est imposant, plus c’est encombrant et plus c’est lourd… Pour ma part ma plus grande taille est une 5 m, je fais 80kg et j’arrive à partir avec une bonne technique (car oui ça compte énormément pour votre départ au planing) à 10-12 nds. Les 6 m ont l’air de bien marcher aussi, 7 m à voir… Donc pour moi la 5 ou la 6 sont deux bonnes tailles pour bien débuter mais vous verrez c’est addictif et vous aurez vite besoin d’une autre taille… Vous voulez une seule taille et visez le 15-25 nœuds alors pas trop d’hésitation c’est la 4 m !

La prise en main et le maniement de votre wing

Pour moi le wing se rapproche davantage du windsurf que du kitesurf. D’ailleurs je le vois bien dans mes tests, les personnes qui ont déjà une petite expérience de windsurf s’en sortent bien plus rapidement que les autres. Mais ne grillez pas les étapes, apprenez dans un premier temps à manipuler votre aile sur votre skateboard, sur votre stand up paddle, voir même sur votre vieille planche à voile à dérive. Le but va être de générer rapidement le plus de vitesse possible, pour cela placez votre wing en mode windurf bien dans la fenêtre de vent et jouez sur votre main arrière pour gérer la puissance. On a une fâcheuse tendance à
surborder l’aile et du coup se faire «embarquez» sur l’avant… lâchez votre main arrière c’est en partie elle qui contrôle.

Avoir une bonne prise en main de votre wing est indispensable et vous gagnerez un temps fou une fois sur votre foil… Pour moi il est super important de bien maîtriser les deux, le wing et votre foil, de façon bien dissociée, votre progression ne sera qu’accélérée ! donc manipulez, manœuvrez, ayez des reflexes précis sur le positionnement de vos mains notamment sur les wings avec poignées…

Votre foil

Car oui dans wing foil il y a aussi le mot foil… d’ailleurs le principe n’est pas forcément nouveau on eu vu il y a très longtemps des wings en monofilm mais bon la pratique était juste bof… Car oui c’est bien l’avénement du foil, son développement (grâce au kite/au windsurf) des foils de plus en plus porteurs facile qui permettent aujourd’hui de naviguer, surfer avec de petites surfaces, sans effort et avec du confort…
Il faudra bien évidemment privilégier des foils porteurs avec des surfaces d’aile variant entre 1200 et 2000 voir 2500 pour les plus lourds… Petit tour rapide des bon modèles :

Fanatic Aero Foil : dispos en 1500/2000/2500 qui est pareil, super facile, porteur et efficace… À noter la taille en 2500 pour les plus lourds d’entre vous…

F-one Foil Gravity : dispo en 1200, 1400, 1800. Son profil est épais ce qui permet un décollage en douceur, sa prise en main est facile et il reste super manœuvrable et stable… C’est perso celui que j’utilise en surf, wing et même windsurf ! J’utilise plus la 1400 que la 1800 (sauf si c’est light)

Sroka S-Foil : qui est un des meilleurs rapport qualité/prix du marché disponible en 4 tailles. J’ai essayé le 1500 et c’est franchement une bombe ! Aile et stab en carbone à partir de 759 euros complet…

Votre planche

Là aussi le choix de votre planche est un critère déterminant et pas si facile à réaliser à l’heure où les nouveautés, nouveaux shapes sortent les uns après les autres… Le choix du volume s’avère déjà primordial, il se fait en fonction de votre poids, de vos aptitudes physiques, de vos expériences de glisse, faites vous du SUP ? du surf ? qu’en est il de votre équilibre ? attention à ne pas partir sur trop petit, beaucoup de nouveautés développées par les marques vont dans ce sens mais attention… Pour vous donner une idée partez sur 40 litres au dessus de votre poids si vous débutez complètement sans expérience de glisse (80 kg-120L), vous pouvez vous contenter de 20 L au dessus avec une bonne expérience.

– Les planches que je retiens :

F-one rocket wing V2 : 6 tailles qui vont de 60 à 140 litres. L’une des gammes les plus abouties avec des shapes compacts pensés et développés uniquement pour le wing.

Fanatic Sky wing : 3 tailles 4.8/5.0/5.4, planches performantes destinées aux riders confirmés.

F-one rocket air SUP + Fone rocket air surf : Envie de réduire l’encombrement au maximum ces modèles ne sont pas à négliger… La rigidité est top du coup le départ au planning est plus que correct les tarifs sont aussi super attractifs.

Fanatic Sky Sup :  avec des shapes plus volumineux et plus accessibles. 3 tailles 6.3(106l), 6.7(125l), 6.11 (142l)

Sroka Sky Rider : meilleur rapport qualité/prix du marché, 5.5(90l) et 6.3 (120l) j’aurai l’occasion de vous présenter prochainement un article bien plus complet sur les flotteurs développés et adaptés au wing.

La maitrise de votre foil

Mon conseil si vous le pouvez c’est le bateau !! En quelques minutes vous allez gagner un temps fou sur votre progression ! Apprendre déjà à sortir avec le palonier à faible vitesse, bien verrouiller votre foil avec beaucoup de pied avant, ne pas chercher forcément à le faire sortir… puis petit à petit vous apprendrez à le contrôler, à le «verrouiller», lâchez le palonnier et pomper avec un jeux de pied avant pied arrière même sur une mini vague… C’est parti!

Une fois le maniement de votre wing et la pratique de votre foil bien maîtrisés vous pouvez commencer !! Veillez à être dans une bonne plage de vent, l’idéal au début c’est d’être un peu surtoilé cherchez à bien abattre, faire prendre de la vitesse à votre foil et ensuite resserrer au travers ou remonter au vent. Lisez bien le plan d’eau, cherchez la petite vague qui vous fera accélérer, l’idée en wingfoil c’est vraiment de jouer avec les éléments, jouer, jouer !! à vous de jouer…